Mon intention...
FLAC?
RSS, Nouveautés
Chronologie
Histoire MMS...
Contact/Impressum
Vos remarques
PAGES THÈMATIQUES...
PERLES D'ARCHIVES...
ACKERMANN, Otto
ANDRÉ, Maurice
ANDREAE, Hans
ANSERMET, Ernest
APPIA, Edmond
BALSAM, Arthur
BAMBERGER, Carl
M. van den BERG
BERNSTEIN, Joseph
BOESE, Ursula
BOSCHI, Hélène
BOULT, Adrian
BOUR, Ernest
BRÜCKNER-RÜGGEBERG, Wilhelm
BUSCH, Fritz
CARATGÉ, Fernand
CLUYTENS, André
COLBENTSON, Oliver
COLOMBO, Pierre
COURAUD, Marcel
DAHINDEN, Clemens
DESARZENS, Victor
DOBRINDT, Otto
DOUATTE, Roland
ERDMANN, Eduard
EREDE, Alberto
FRICSAY, Ferenc
GERLIN, Ruggero
GEUSER, Heinrich
GIARDINO, Jean
GIEBEL, Agnes
GOEHR, Walter
GOLDSAND, Robert
GOLDSTEIN, Ella
GRAF, Peter-Lukas
HAEFLIGER, Ernst
HAYDN, Symph...
HEILLER, Anton
HUPPERTS, Paul
JANIGRO, Antonio
JAROFF, Serge
JAUQUIER, Charles
JOCHUM, Eugen
JOHANNESEN, Grant
JOUVE, André
KANN, Hannes
KAUFMAN, Louis
KAYSER, Max
KEILBERTH, Joseph
KLEMM, Conrad
KLEMPERER, Otto
KONWITSCHNY, Franz
KRANNHALS, Alexander
KRAUS, Lili
KRIPS, Josef
LEHMANN, Fritz
LEIBOWITZ, René
LONGINOTTI, Paolo
MAAG, Peter
MARSZALEK, Franz
MARTIN, Louis
MEWTON-WOOD, Noel
MORALT, Rudolf
MORBITZER, Egon
MOZART, Symph...
MUELLER-KRAY, Hans
MUENCHINGER, Karl
NADELMANN, Leo
NEEL, Boyd
NEF, Isabelle
NICOLET, Aurèle
ODNOPOSOFF, Ricardo
van OTTERLOO, Willem
PASCAL Quatuor
PELLEG, Frank
PÉPIN, André
PROHASKA, Felix
RAMIN, Günther
RETCHITZKA, Basia
REINHART, Walther
RYBAR, Peter
ROSBAUD, Hans
ROSTAL, Max
SACK, Theodor
SCHERCHEN, Hermann
SCHEY, Hermann
SCHREINER, Alexander
SCHMIDT-ISSERSTEDT, Hans
SCHÜCHTER, Wilhelm
SCHURICHT, Carl
SILVESTRI, Constantin
STADER, Maria
STÄMPFLI, Jakob
STERNBERG, Jonathan
STEUERMANN, Eduard
STICH-RANDALL, Teresa
SUITNER, Otmar
SZENKAR, Eugen
SWAROWSKY, Hans
SWOBODA, Henry
THOMAS, Kurt
TRÖTSCHEL, Elfride
TUSA, Antonio
VAUCHER-CLERC, Germaine
WINTERTHURER SQ
Texte
 


Joseph HAYDN, Symphonie No 1 en ré majeur, Wiener Symphoniker, Hans SWAROWSKY, Supraphon LPV-78 VM 201

Pour une courte description de la symphonie No 1 de Joseph Haydn, voir la page avec cette symphonie sous la direction de Jonathan Sternberg. Sur cette page j'avais mentionné l'enregistrement fait un peu plus tard avec le même orchestre, mais sous la direction de Hans Swarowsky, et qu'il serait intéressant de pouvoir comparer les deux interprétations.

Entretemps j'avais bien trouvé un exemplaire du disque avec cette symphonie No 1 sous la direction de Hans Swarowsky, mais pas en très bon état. Quelques jours plus tard, Daniel Achache m'écrit qu'il a un exemplaire de ce disque, en excellent état! C'est donc grâce à lui que nous pouvons disposer d'un splendide enregistrement, qui permet de faire la comparaison!

Daniel Achache a effectué lui-même le transfert disque -> WAV et mis le fichier à ma disposition pour le restaurer: je le remercie chaleureusement pour son travail et sa générosité. Comme son disque est en excellent état, la restauration a été très vite terminée.

À noter que Hans Swarowsky a été le chef-titulaire des Wiener Symphoniker immédiatement après la guerre, jusqu'en 1947 (son successeur fut Herbert von Karajan, de 1948 à 1964): Hans Swarowsky était à l'époque en effet l'un des rares chefs bien établis n'ayant pas de problèmes de dénazification - ainsi que Josef Krips, qui l'a aidé à reconstituer l'orchestre symphonique de Vienne. À partir de 1946 Hans Swarowsky se consacre surtout à l'enseignement, nommé professeur pour la direction d'orchestre à l'Académie de musique et d'arts du spectacle de Vienne. À l'époque de cet enregistrement - début des années 1950 - il était en plus directeur de l'Opéra de Graz.

La première parution de cet enregistrement peut être localisée assez exactement: elle est annoncée dans le premier supplément du WERM couvrant la période avril 1950 - mai/juin 1951: un disque 78 tours Ultraphon Tchécoslovaquie H 23560, resp. Telefunken Autriche E 1059. On le trouve aussi mentionné dans diverses revues, par exemple dans la revue Gramophone, juin 1951, page 21 (la symphonie No 45 complétant ce disque Supraphon LPV-78 est parue en même temps que la symphonie No. 1, sur les 3 disques 78 tours Ultraphon Tchécoslovaquie H 23561-3).
Sa première parution est donc à situer entre la fin 1950 et le début 1951.
Il ne m'a par contre pas été possible de dater exactement l'enregistrement lui-même, qui a très probablement été fait dans la Grande Salle du "Wiener Konzerthaus", comme pour l'enregistrement avec Jonathan Sternberg.


Hans Swarowsky est né en 1899, Jonathan Sternberg en 1919, une bonne génération les sépare. J'ignore toutefois quels étaient les relations entre Hans Swarowsky et Jonathan Sternberg: Jonathan Sternberg n'a certes pas étudié auprès de Hans Swarowsky, mais ils devaient certainement se connaître?! Si quelqu'un peut me renseigner -> Vos remarques!

En comparant les interprétations de Hans Swarowsky et de Jonathan Sternberg on constate que les 2e et 3e mouvements sont assez semblables. Pour le premier mouvement la différence est par contre nette. Commun aux deux enregistrements est l'utilisation du clavecin en continuo.

Les durées des mouvements (incluant les courtes pauses avant et après, soit plus long d'env. 2 à 4 secondes):

Chef d'orchestre Année  (1)   (2)   (3)

Sternberg         1949  02:37 02:50 01:52
Swarowsky         1951  03:43 02:47 02:15
Maerzendorfer     1971  05:01 03:08 02:20
Dorati            1972  04:59 05:42 02:00
Fischer, Adam     1991  05:07 06:03 02:19
Hogwood           2???  04:59 06:23 02:02

Voici donc...

Joseph Haydn, Symphonie Nr. 1 in D-Dur, Wiener Symphoniker, Hans Swarowsky, Supraphon LPV-78 VM 201 (1. Presto 03:37, 2. Andante 02:42, 3. Finale. Presto 02:10)

que nous vous offrons et que vous pouvez obtenir en...

______________________________CLIQUANT_ICI______________________________

pour un download sur mon site, ou en...

______________________________CLIQUANT_ICI______________________________

pour un download sur Filefactory.

Supraphon LPV-78 VM 201 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair, des réparations manuelles -> FLAC

3 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.

 
Top